ampoules basse consommation

  • Ampoules basse consommation : danger !

    Depuis 2001, l'Union européenne applique des droits anti dumping sur les ampoules basse consommation en provenance de la Chine, ces produits faisant l'objet de prix cassés sur le marché de l'Union européenne. Concrètement, cela signifie qu'à la suite d'une intervention de l'État ou d'autres distorsions du marché en Chine, ces produits étaient vendus à un prix inférieur à leur valeur réelle sur le marché européen. Les ministres des Affaires étrangères ont finalement approuvé la proposition intermédiaire de la Commission pour prolonger d'un an les droits anti-dumping de 66 % imposés sur les ampoules électriques à économie d'énergie en provenance de Chine, du Pakistan, des Philippines et du Vietnam. L’UE a indiqué chercher un équilibre entre les intérêts des consommateurs, des producteurs et des négociants des ampoules à basse consommation en prenant en considération les critères environnementaux. La société italienne Targetti, qui fabrique des ampoules basse consommation en Chine, a exprimé son désaccord avec la décision européenne, et indiqué son intention de porter l'affaire devant la Cour de justice européenne.Rappelons que l'association écologiste WWF avait appelé à supprimer ces taxes car une large utilisation de ces ampoules, qui consomment 20% de l'énergie nécessaire aux ampoules traditionnelles, contribuerait selon elle à réduire les émissions de gaz à effet de serre. L'association avait donc jugé décevante, injuste et incohérente cette prolongation. Selon le WWF, un passage rapide aux ampoules économiques permettrait d'économiser 23 millions de tonnes de CO2 par an, soit l'équivalent de 0,5% des émissions européennes. Tout cela est fort bien, par contre, ce dont personne ne parle, est la nocivité de ces ampoules...Le Centre de recherche et d'information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques a publié une étude qui met en garde contre l'utilisation des ampoules à économie d'énergie. L'alerte concerne les personnes porteuses d'implants, type pacemaker en particulier. Au moment de la mise en service de l'ampoule, peuvent apparaître des pics de champ électrique susceptibles de créer des interférences, de la même façon que les micro-ondes. Plus généralement, ce sont toutes les utilisations à proximité de la tête qui peuvent poser problème en raison de ces champs électromagnétiques mesurés autour de 180 V/m à 20 cm, ce qui est énorme et bien supérieur aux normes ! La première précaution est donc de limiter l'usage de ces ampoules basse consommation pour les lampes de chevet et de bureau, en attendant que les fabricants améliorent le produit et atténuent ces rayonnements. Et si en plus, ils pouvaient améliorer la qualité de la lumière émise...