amanite tue-mouche

  • La saison des champignons...

    Nous voilà en pleine saison des champignons : à nous les cèpes de Bordeaux, girolles, pied de mouton et autres trompettes de la mort. A essayer : ces 4 familles de champignons, cuisinés et cuits séparément, et assemblés au dernier moment sur un toast doré et croustillant. Un vrai régal ! Et pour celles et ceux d'entre vous qui allez à la cueillette, faites quand même gaffe de ne pas empoisonner votre famille (je ne rigole pas, cela m'est déjà arrivé avec de l'amanite phalloïde, que j'avais pris pour des champignons communs !). Par contre, je n'ai jamais goûté de l'amanite tue-mouche ( c'est celui avec un chapeau rouge-orangé, habillé de petites tâches blanches), qui provoque un état de pseudo-ébriété, suivi d'une phase de déprime (ça, c'est moins gai !), puis d'hallucinations, de crises hilarantes, plongeant ensuite l'intoxiqué dans un sommeil profond (avions ou pas avions). Mis à part l'épisode déprime, cela vaudrait la peine d'être essayé un jour... Mais il paraît, qu'en plus, on se réveille avec un terrible mal de tête ! On verra : en attendant, vive les cèpes !