actimel

  • Actimel et Activia : vaste blague...

    Danone renonce à vanter les bienfaits pour la santé de deux de ses yaourts vedettes. Une décision qui fait vaciller un peu plus la stratégie commerciale du géant français.

    Le numéro un mondial des produits laitiers a annoncé au détour de la publication de ses résultats financiers du premier trimestre qu’il retirait sa demande de validation des produits Activia et Actimel auprès de l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Le retrait de Danone est d’autant plus surprenant que Activia et Actimel devaient faire l’objet d’un avis de l’EFSA dans les « prochaines semaines ». Cette décision laisse entendre qu’il a préféré se retirer avant de se faire recaler. 

    L’EFSA est le passage obligé pour obtenir l’autorisation de vanter auprès du consommateur les bienfaits supposés pour la santé des aliments. L’objectif est de faire le ménage entre les vraies et fausses assertions des industriels de l’agroalimentaire qui mettent de plus en plus en avant les bienfaits de leurs produits sur la santé.

    En attendant, Danone dit qu’il continuera à « adapter » ses campagnes publicitaires dans toute l’Europe. C’est déjà le cas en France où toutes allusions au renforcement des défenses naturelles, pour Actimel par exemple, sont passées depuis plusieurs mois à la trappe. Au Royaume-Uni, le groupe a modifié sa campagne de publicité sur Actimel, jugée trompeuse. Aux Etats-Unis, il a dû faire des aménagements.

    Le temps où les énormes groupes agro-alimentaires mondiaux pouvaient raconter n'importe quoi dans leurs campagnes publicitaires télévisées pour convaincre le consommateur de façon mensongère semble enfin révolu ! Il était temps !