acidite

  • Dégustation du lundi 123

    Cela aurait dû être une soirée anniversaire, et cela n'a pas été le cas. D'abord nous n'étions que 4, l'un d'entre-nous vendangeant en Loire, ensuite les bouteilles dégustées, un cran en-dessous de l'attente. Pas grave, on remettra cela.

    Premier flacon, à la robe foncée et au nez laiteux, fruité et frais. Classique et sans défauts. La bouche, sur des fruits rouges et des tannins. C'est jeune, fin et distingué, mais l'acidité est marquée par l'élevage : il manque une intensité de fruits pour équilibrer le tout : Mas Jullien 2006 en Coteaux du Languedoc. Un peu décevant : il manque le côté abouti que l'on trouve d'habitude dans ce vin...

    Second flacon, à la robe rubis clair, au nez très spécial de Pinot Noir d'Alsace, de Muscat, de poivre blanc et d'arôme d'amandes. En bouche, c'est sans prétention, gentil, léger, aqueux, nordique : Pinot Noir 2009 Vlaamse Landwijn, Domein De Kluizen. 

    Troisième flacon, à la robe identique, et au nez excellent, propre, net, sur du fruit. En bouche, c'est bien meilleur que le précédent, c'est rond, tranquille, comme un bon jus ample et long sur des fruits concentrés : Le Clos de Rouge-Cloître 2009 (bouteille n° 16 sur 24) à Bruxelles. Pas mal du tout ! Très fiers de nous.

    Quatrième flacon, à la robe claire et au nez bizarre et bidouillé. La bouche, trop maîtrisée, monolithique, part un peu dans tous les sens. On pense à un Pinot Noir bourguignon basique : Bourgogne Côtes d'Auxerre Pinot noir 2008 du Domaine Goisot en Bio. Pas terrible du tout...

    On acheva cette dégustation à l'aveugle avec un vin à la robe foncée et un peu évoluée, et au nez chaud et exotique, avec de l'alcool. En bouche, c'est toujours chaud mais moins exotique. C'est assez fluet sur une finale rêche et boisée : La Dérobée en Coteaux de Loir 2006 de Nathalie et Christian Chaussard.

    Le programme des dégustations de la saison à venir devrait être communiqué cette semaine. Nous connaîtrons alors le thème imposé pour lundi prochain. Bonne semaine à tous. 

     

  • Dégustation du lundi (71)

    Bouteilles au choix et dégustation funambule ce soir ! Pour commencer, un blanc au nez de coing et de cidre, légèrement oxydatif. La robe paille et grasse. La bouche, sur du fruit mûr, grasse, et avec une belle acidité sur la longueur aurait sublimé une poularde de Bresse aux morilles. René's Chard, Mosse 2006, 100% Chardonnay en vin de Loire... Dur à deviner ! Le second, présenté en berlingot, n'avait ni nez, ni robe, puisque dégusté à la paille ! Quant à la bouche, vraiment pas terrible... Merlot et Cabernet Sauvignon 2006, Cordier, Appellation bordeaux Contrôlée. Un scandale, qui devrait être interdit, et bien déplorable pour l'appellation bordelaise ! Comment peut-on vendre du "vin" dans de tels berlingots tétrapack de 25 cl ? Abominable. Le troisième vin présenta un nez intéressant, qui parle, et laisse présager de bonnes choses. La robe, foncée, mais évoluée sur les contours. La bouche, sur des fruits mûrs, mais avec un problème de bouteille : vraiment pas à la hauteur de ce qu'elle aurait dû être. Pibarnon 2000 en Bandol. Le quatrième, bizarre, noir de chez noir, avec du gaz carbonique, et à la bouche horriblement tannique, avec beaucoup d'astringence, mais sur un fruit sympa : Domaine Mosse, Anjou 2006 en 100% Cabernet Sauvignon. Curieux de le boire dans 15 ans... "J'ai viré ma cuti : même le Mosse j'aime plus !" s'écria le grand crôlé du groupe... Le cinquième, à la robe noire également, mais aux contours légèrement rouilles, présenta un nez d'alcool et une bouche chaude sans grand intérêt : RR Rosso di Rossi 2005, Toscane en Sangiovese. Heureusement, la sixième bouteille sauva ce lundi soir parti dans tous les sens (et pas les meilleurs qui soient) : une robe orange ambrée, un magnifique nez confituré, avec des abricots sur une belle fraîcheur. Une bouche pleine, massive, visqueuse, douce, mais sur une fort belle acidité perdurante. Seulement 7° d'alcool pour ce Clos Jebsal 1991, Turckheim, Sélection de grains nobles, Tokay Pinot gris du Domaine Zind Humbrecht. Magnifique. Lundi prochain, Clos à 3 avec pour thème la Provence et la Corse, prélude aux vacances toutes proches...