• Dégustation du lundi 237

    Très belle dégustation improvisée du Clos à 3, profitant du retour de certains avant le départ d'autres. 2 blancs et 4 rouges firent notre bonheur ce lundi soir.

    Le premier blanc, à la robe paille claire et au nez d'époisses et de fumée présente une bouche avec un soupçon de résiduel, ce qui suppute que c'est alsacien. Il y a un peu d'hydrocarbures, de citron, mais aussi un côté iodé. C'est riche et nerveux en même temps : c'est vraiment très bon. Dolia 2009 du Domaine Hauvette dans les Alpilles en IGP.

    Second blanc, à la robe identique et au nez de fumée et de Riesling. La bouche s'avère racée, minérale, longue, citronnée, pamplemoussée et caillouteuse à souhait. On est dans un style Josmeyer, dans le Bas-Rhin, en Grand Cru et en 2010 et c'est exact : Riesling 2010, Grand Cru Engelberg du Domaine Pfister.

    Premier vin rouge, à la robe rubis claire et au nez de Whisky, puis de Pinot noir du Jura. La bouche présente un fruité magnifique : c'est mature, profond, joyeux, sur une fort belle acidité. L'Icaunnais, Les Cailloux du Paradis 2010 d'Etienne Courtois en Vin de France (Loire). On est sur un vieux cépage oublié, issu du Franc Noir de l'Yonne et du Gamay d'Orléans. Belle bouteille.

    Second rouge de la soirée, avec un vin un rien plus foncé, et au nez de fraises, de fraises des bois avec une pointe de rhubarbe. Un beau nez de vieux bordelais fondu. En bouche, une attaque bourguignonne sur le fruit et une finale bordelaise sur du graphite et de l'ardoise. C'est vraiment très beau, avec un côté plus évolutif que le précédent : Pibarnon 1989 en Bandol. Ma dernière bouteille dans ce millésime, mon icône après l'Icaunais...

    Cinquième et sixième flacons de la soirée, servis en même temps, à la robe rubis léger. Le premier présente un nez torréfié et de pralin, avec un côté vert dû au non égrappage tandis que le second est plus sur les fruits rouges et noirs (cerises et cassis). En bouche, le premier déménage et est très beau, sur un côté lacté impressionant. Le second a plus de peps, est plus long en bouche sur une belle fraîcheur, avec une fort belle expression sur le fruit, avec un côté sanguin et plus chaud. Deux très beaux flacons rares, provenant d'Espagne, en biodynamie : Las Umbrias 2011 Rozas De Puerta Real (0,5 hectare) et Rumbo Al Norte 2011 Navaprevisca (0,3 hectare). Ils titrent 14,5° tous les deux, et cela ne se sent pas du tout. Magnifiques.

     

    dégustation,découvertes,vigneron,élevage,terroir

     

    Prochaine dégustation du Clos un de ces lundis, quand ceux qui sont partis rentreront, avant que les autres ne partent à leur tour... Qui vivra verra.

  • De retour...

    IMGP8126.jpg

    Les vacances, pour moi, c'est d'abord la mer.

     

    IMGP8056.jpg

    Et des plages sauvages et désertes.

     

    IMGP8692.jpg

    Avec un brin d'exotisme si possible.

     

    IMGP8272.jpg

    Et du soleil, évidemment.

     

    IMGP8578.jpg

    Qui dit mer, dit pêcheurs.

     

    IMGP8538.jpg

    Et qui dit pêcheurs, dit poissons. Ici, une raie, juste pêchée.

    Et là, je suis heureux.

    C'était en juillet 2014, à 40 km au sud de Lisbonne.

     

     

     

     

     

  • Dépaysement...

    Et voilà, c'est le moment du départ, du dépaysement, dans un pays dont la langue m'est inconnue. Mais, pour y avoir déjà séjourné l'année passée, je peux juste vous dire que les plages sont immenses et désertes.

    IMGP6194.jpg

    C'est l'océan Atlantique, avec d'énormes vagues, et les dauphins qui passent à 20 mètres de la plage...

    IMGP6187.jpg

    Il y a aussi des zones naturelles et préservées, où il fait bon vivre également.

    IMGP6533_2.jpg

    C'est un endroit où l'on fête tous les couchers de soleil sur la plage. Les levers doivent être beaux également, mais on dort encore...

    IMGP6421.jpg

    Et comme on est au bord de l'océan, le poisson est forcément frais. Même très frais.

    IMGP6667.jpg

    Et, ce qui ne gâche rien, pas cher du tout.

    IMGP6682.jpg

    Il faut juste oser rentrer dans le restaurant qui ne paye pas de mine. Pas de tra-la-la, juste des produits de qualité, la pêche du jour, une cuisson impeccable, du bon vin et du bon pain, entouré de ses amis. Il ne faut rien de plus pour être heureux.

    IMGP6683.jpg

    Je fais juste le plein d'oméga 3 et 6, de polyphénols et de vitamine D de farniente et de rires, et je reviens, remonté. A très bientôt.

  • Dégustation du lundi 236

    photo.JPG

    Avec 24 heures de retard, le compte-rendu de la dernière dégustation du Clos avant les vacances, à 3, avec 5 flacons dont un blanc. Un blanc à la robe claire et au nez de calcaire et de pierre de fusil. En bouche, un côté riche et gras, bien balancé par un côté salin. Une bouche minérale et gourmande sur une pâte de fruits confite de citron et quelques notes de coing, de mangue et de pomme bien mûres. Foudre à Canon 2010 Arbois-Pupillin du Domaine de La Borde (savagnin). On était tombé, il y a quelques semaines sur un 2011 bouchonné.

    On passe aux rouges avec un vin à la robe rubis foncé et au nez réduit à mort, qui, après aération, nous offre un nez plus agréable de Syrah/Carignan. En bouche, une fort belle matière, une belle richesse, et un vin qui est délicat, aérien, léger et frais, malgré ses 14,5° ! Les derniers états d'âme du Mas Jullien en 2011, Terrasses du Larzac. C'est la petite cuvée du Mas Jullien, et c'est vraiment très bon.

    Le troisième flacon nous présente une robe grenadine foncée et un nez de ferme, qui pourrait bien être un bon Pinot noir...  En bouche, on voit trop les défauts par rapport à la précédente : il aurait fallu la déguster avant. Il y a de la douceur, une petite gourmandise, un peu de sécheresse en finale : c'est gentil, mais pas un grand vin. On est dans le même domaine que le premier vin dégusté : Ploussard 2012 Côte de Feule en Arbois Pupillin de Julien Mareschal.

    La quatrième bouteille, à la robe claire également, est un vin trop travaillé et trop barriqué. C'est un Bourgogne militaire, à l'ancienne. Le vin va se tasser, sur un fruit non préservé. On n'est pas fan : Champ Lalot 2012 Givry 1er Cru du Domaine Masse Père & Fils.

    On acheva cette dégustation par un vin de vacances, avec ses arômes de violettes, d'olives et de garrigue. C'est vraiment atypique et génial, avec un beau fruit mûr, de l'alcool de prunes, mais aussi de la fraîcheur et un côté salin apporté par la grande bleue toute proche. La Courtade 2009 Domaine de la Courtade Côtes de Provence. On est sur l'île de Porquerolles et cela se sent et se goûte. Un délice estival. Bonnes vacances à toutes et tous.