Dégustation du lundi 212

Fort belle dégustation à 3, après avoir vendangé le Merlot du Clos.

Un premier vin à la robe dorée claire et au nez floral (aubépine, rose), agrumes et amandes. En bouche, de la fraîcheur, du citron, une belle acidité naturelle, de la longueur et du gras : c'est très bien fait. Je pensais être en Chardonnay et on est en Sauvignon... Saint Bris 2011 d'Alice et Olivier De Moore. Le seul Bougogne en Sauvignon, à côté de Chablis, en vin naturel et biodynamie.

photo.jpg


On passe aux rouges, avec un premier vin à la robe pourpre et au nez, pour moi, très parfumé, bonbon acidulé, étranger. La bouche est sans personnalité, facile, lisse, pas très longue et chaude : Le Canon du Maréchal 2011, Syrah Merlot du Domaine Cazes, Côtes Catalanes, Rousillon en biodynamie. Pas terrible...

Le second rouge présente une robe fort claire et un nez discret sur de la fumée. En bouche, c'est léger, sur le fruit, pas trop alcoolisé et avec une petite sécheresse en finale. Mais c'est néanmoins agréable à boire : Irancy 2009 Bourgogne de Vincent Dauvissat (mis en bouteilles à Chablis), qui fait quand même quelques bouteilles de rouge depuis 2003.

Quatrième flacon à la robe noire et au nez complexe sur des notes de réglisse, violette, cassis, lardées, saignantes et sanguines, profondes. En bouche, bien que ce soit massif, belle finesse du fruité en attaque, fraîcheur et belle longueur. L'un d'entre-nous voyait un 2005. Chardon Marie 2011, Terre des Chardons en Costières de Nîmes, Rhône. Une première cuvée spéciale en 2011, pour ce vin qu'on apprécie tous.

On aurait aimé terminer la soirée sur un flacon prometteur, mais hélas bouchonné : Armonio rouge 2009 Languedoc Roussillon, de Luc Baudet et Louis Mitjavile. Seconde bouteille bouchonnée en 2 semaines, achetée sur Vinatis. J'espère ne plus avoir la blague avec les 10 suivantes... La suite lundi prochain...

Les commentaires sont fermés.