Il commence fort, Hollande...

Il commence fort, le nouveau Président de la République française ! Il négocie avec le Niger pour défendre les intérêts d'Areva (voir article ci-dessous). Il y a quand même des choses plus urgentes à entreprendre quand on entame un mandat présidentiel... Puis, sous la pression de Shell, il démissionne sa Ministre de l'écologie, moins d'un mois après l'avoir nommée. Et rentre bredouille du lamentable sommet de Rio, où rien n'a été décidé, les intérêts des multinationales étant supérieurs à la préservation de la planète ! Pas mal pour un début ! On peut craindre le pire pour les quatre ans et 10 mois qui lui restent.

"Le 11 juin dernier, le président François Hollande a rencontré le président du Niger, Mahamadou Issoufou, à Paris. Ils ont notamment débattu de la coopération entre le groupe Areva et le Niger pour l’exploitation de la mine géante d’uranium d’Imouraren. Selon Europe Ecologie Les Verts (EELV), le président français souhaite que l’exploitation par Areva débute le plus rapidement possible, voire même avant 2014, date initialement prévue. Outre de graves dommages environnementaux (ressources en eau contaminées…), l’exploitation de cette mine a un impact social désastreux sur la population locale à majorité touareg. 

Le Niger, dont l’uranium représente 60 % des exportations, fournit près de 40 % des approvisionnements en uranium d’Areva. Le groupe français entend y investir 1,2 milliard d’euros pour ce qui devrait être la seconde plus grande mine d’uranium mondiale, avec 5 000 tonnes par an. Malgré cette richesse si convoitée, le Niger compte toujours parmi les pays présentant les indices de développement humain les plus bas. Le 25 avril 2012, les employés nigériens du site d’Imouraren ont entamé une grève d’avertissement, dénonçant des conditions de travail déplorables". (Article de Cécile Cassier sur Univers-Nature).

Les commentaires sont fermés.